Santé

Prévention des risques pour la santé

Seul votre médecin sera à même de vous conseiller de façon rigoureuse.
Nous nous contenterons de vous informer des règles générales.

Il n’y a aucun animal au venin mortel à Madagascar.

Vous veillerez :
– aux vaccins indispensables
– à vous prémunir contre le paludisme (ou malaria)
– à minimiser le risque ou l’impact de la turista.

Économiser sur les frais de pharmacie

En France le prix des médicaments est libre et peut varier jusqu’à 50% dans les pharmacies.

Pharmacie parmi les plus économiques pour vaccins et anti-paludiques :

26 Rue du Four
75 006 Paris

Vaccinations

L’institut Pasteur vous renseignera sur les vaccins nécessaires en perspective d’un voyage à Madagascar.

Cas du vaccin contre l’hépatite B :
– ce vaccin est indispensable pour un voyage à Madagascar
– il souffre depuis 2016 de longs mois de pénuries dans les pharmacies de ville en France
– le Centre de vaccinations internationales Air France bénéficie d’un accès prioritaire à tous les vaccins, notamment à celui contre l’hépatite B, il est ouvert à tous.

Paludisme (ou malaria)

L’institut Pasteur vous renseignera précisément.

Les étrangers qui résident à Madagascar s’adaptent au risque :
– ils se considèrent moins vulnérables dans la région des hauts plateaux et peuvent y passer des années sans aucun traitement préventif, hormis une protection contre les moustiques à la tombée de la nuit : répulsif et moustiquaires
– ils n’imagineraient pas un séjour dans les régions côtières sans traitement médical préventif, auquel ajouter un répulsif anti-moustique et une moustiquaire.

Un visiteur de quelques semaines à Madagascar prendra plus probablement un traitement médical préventif pendant tout son séjour, étant moins sujet aux effets secondaires que peut avoir un traitement médical préventif de longue durée  (nausées).

Turista

Vous veillerez à militer le risque le plus commun, la turista :
– se limiter à boire de l’eau commercialisée en bouteilles : ‘Eau vive’
– s’interdire de consommer des crudités
– se laver les mains régulièrement au moyen de lingettes désinfectantes.

Se laver les mains régulièrement limite les germes contre lesquels un organisme occidental n’est pas armé. L’eau disponible pour se laver les mains n’est pas totalement débarrassée elle-même de ces germes, les stations de traitement de l’eau potable étant rares.

Nous conseillons à nos Clients de disposer sur eux de lingettes désinfectantes ou de gel hydroalcoolique pour une désinfection des mains :
– avant chaque repas
– après avoir ouvert un fruit frais
– après avoir manipulé de la monnaie en espèces.

Pas si fou sur la sécurité